[CHRONIQUE VF] Redneck - tome 01 - Comics Prime

Nouvelle série Delcourt, l’éditeur nous propose un thriller fantastique aux relents de bière et de fermier consanguin. Bien que prometteur sur le papier, l’alcool distillé dans la baignoire fait-il rêver ?

Fiche Technique :
Scénarios : Cates Donny
Dessins : Estherren Lisandro
Éditeur : Delcourt
Date de sortie: 04/04/2018
Pagination : 144 pages.
Sollicitation : Les Bowman sont une famille de vampires installés depuis des décennies près d’une petite ville rurale du Texas. Ils sont parvenus à se fondre dans la populace locale, mais cette paisible coexistence va voler en éclat lorsque la haine, la peur et le ressentiment accumulés depuis des générations explosent à la face du monde. Impossible alors de faire la distinction entre les hommes et les monstres…

 
 

Entretien avec des péquenauds

Dans une petite ville paumée du Texas vie la famille Bowman, un pur produit texan de ce qui se fait de mieux dans l’Etat niveau classe et élégance *tousse*. Cette famille, bien qu’en apparence convenable (tout est relatif) et connue pour son élevage bovin, cache un terrible secret… Ce sont des vampires ! Et que se passe-t-il le jour où celui-ci risque d’être révélé ? Une déferlante de violence noyant la ville dans le sang…

 

Ce sang a un goût de terre

Passé l’enthousiasme de la découverte d’une nouvelle série que reste-t-il ? Pas grand chose… L’idée initiale est déjà un pompage d’un film culte, massacre à la tronçonneuse, qui reprend allègrement le décor de fond, famille en marge d’un patelin dissimulant un secret familial, rien de neuf sous le soleil.

Le fil rouge de la trame est assez convenu et n’arrive pas réellement à créer la surprise, il est même assez facile de découvrir le coupable au tiers du récit. Tout ceci est lié par un rythme bâtard dans la narration du récit. Celui-ci commençant par la voix off d’un des protagonistes qui part souvent dans des digressions sur sa vie et qui est entre-coupé de scènes où d’autres membres de la famille rentrent en action, mais qui n’obtiennent pas les mêmes privilèges aux niveaux de leur background. De plus, les digressions expliquent des événements qui donnent de la profondeur au personnage « principal » mais qui, d’un autre côté, n’influencent en rien la trame, ce qui est un gros problème dans une histoire aussi courte surtout si l’intrigue trouve déjà une conclusion à la fin. Car oui ! A la fin de ces 144 pages, on connaît l’identité du tueur et donc par la même occasion le dénouement de l’histoire. Ce qui est une hérésie quand on sait que le principe d’un thriller ou un policier est d’installer une ambiance et de fournir suffisamment de pistes pour que le lecteur se perde dans la recherche du coupable.

Le dessin quant à lui ne restera pas également gravé dans les mémoires. Inconstant dans l’égalité des planches, il en vient parfois à faire saigner la rétine. Ce grand-père redneck sauce Nosferatu est juste immonde et hante encore mes rêves (mais pas pour les bonnes raisons). Le dessin est parfois à la limite de l’art abstrait tant ont à du mal à identifier les éléments qui composent le personnage.

[CHRONIQUE VF] Redneck - tome 01
La BD ne propose rien de neuf. La narration est sans intérêt avec un dénouement digne d'un épisode de Scooby Doo. Le fil rouge étant dans un sens clôturé, il est vraiment difficile d'envisager une suite possible par un tome deux.
Scénarios
Dessins
Ce qu'on a aimé
  • Heu... j'ai eu envie de regarder massacre à la tronçonneuse
Ce qu'on a moins aimé
  • Mon dieu le dessin....
  • Le scénario est mal ficelé
  • On connaît le coupable dès le début de la BD
1.8Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer