[CHRONIQUE] Le patient - Comics Prime

Après Ces jours qui disparaissent, Timothé Le Boucher nous revient avec un thriller policier sous forme de roman graphique.

Scénario : Timothé Le Boucher.
Dessins : Timothé Le Boucher.
Éditeur : Glénat.
Collection : 1000 Feuilles.
Date de sortie: 10 avril 2019.
Sollicitation : La police arrête une jeune fille errant dans la rue, couverte de sang, un couteau à la main. En se rendant chez elle, les agents découvrent avec effroi une scène de massacre : toute sa famille a été assassinée… 6 ans plus tard, Pierre Grimaud, l’unique survivant du « massacre de la rue des Corneilles », se réveille d’un profond coma. L’adolescent de 15 ans qu’il était au moment des faits est aujourd’hui un jeune homme de 21 ans. Désorienté, encore paralysé et souffrant d’amnésie partielle, il est pris en charge par le docteur Anna Kieffer, psychologue spécialisée sur les questions de criminologie et de victimologie. Pendant leurs séances, Anna tente de l’amener à se souvenir des circonstances du drame, malgré ses pertes de mémoire. Pierre lui évoque la présence mystérieuse d’un « homme en noir » qui hante ses rêves, probable réponse inconsciente à son traumatisme. Après plusieurs rendez-vous, Anna découvre en Pierre un être sensible et très intelligent. Touchée par son histoire, elle se met même à le prendre en affection. Petit à petit, une véritable complicité s’installe entre eux. Anna n’imagine pas à quel point ce patient va changer sa vie…

Après le remarqué Ces jours qui disparaissent, Timothé Le Boucher revient avec un ouvrage témoignant une nouvelle fois de sa science narrative exemplaire. S’inscrivant dans une veine plus réaliste, Le Patient est un thriller psychologique prenant et surprenant, laissant entrevoir quelques-uns des thèmes de prédilection de l’auteur : le rapport à l’autre, la notion du « temps », de l’identité et de la mémoire. 

 

Corneilles

La famille Grimaud a été entièrement décimée. Les seuls survivants sont Laura, l’aînée un peu lente, arrêtée par la police un couteau à la main et les vêtements couverts de sang et Pierre, le plus futé de la famille, alors âgé de 15 ans. Ce dernier, dans un état critique, restera 6 ans dans le coma. Ce massacre ayant défrayé la chronique étaut connu sous le nom de « Massacre des Corneilles ». La psychologue, Anna Kieffer ayant suivi Laura jusqu’à son suicide prend en charge Pierre lorsqu’il sort enfin du coma.

Pierre a quelques problèmes de mémoire mais se remet étonnamment vite malgré les 6 années ; au début, il souffre néanmoins de paralysie et de frayeurs nocturnes.

Grimaud

Quand ses frayeurs nocturnes se produisent, Pierre, étant encore immobilisé, ne peut que hurler. Il évoque un homme en noir à Anna. Cette dernière lui donnera des conseils pour faire disparaître ce phénomène. La paralysie de Pierre se résorbe doucement et il peut compter sur des amis rencontrés au sein de l’hôpital pour rattraper un peu le temps perdu…

Pour se replonger dans son passé embrumé, Anna lui propose des séances d’hypnose. Je vais malheureusement devoir m’arrêter ici pour ne pas spoiler cet excellent récit.

Kieffer

Aux commandes de ce roman graphique (j’utilise ce terme exclusivement pour me la péter (et, accessoirement, parce que c’est une brique de près de 300 pages)), Timothé Le Boucher dont Irokee, notre redouté Rédacteur en Chef, avait déjà vanté les mérites. Et je ne peux que lui donner raison. L’histoire est sombre et poétique à la fois et sublimée par des dessins légèrement japanisant mais sans tomber dans le kawaii propre aux mangas. C’est épuré mais détaillé et les couleurs sont à tomber.

Comme mentionné plus haut, il m’est impossible d’en dire plus sans dévoiler la substantifique moelle de ce volume mais notez que je n’avais pas vu venir (tout de suite, en tous cas) les différents retournements de situation. Bref, ce livre est l’un des meilleurs que j’aie lu ces derniers mois et ce, malgré quelques lenteurs.

 

[CHRONIQUE] Le patient
Timothé Le Boucher nous offre un roman graphique qui envoie du lourd. Malgré quelques lenteurs, l'histoire nous tient en haleine au long des 290 pages de dessins somptueux.
Dessins
Scénario
Ce qu'on a aimé
  • Les dessins
  • La fin
Ce qu'on a moins aimé
  • Un peu lent par moment
4.5Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer