[CHRONIQUE VF] Lazarus - Tome 6 / X+66 : ....Que vaut X ? - Comics Prime

Six histoires, six destins. Un volume de transition où l’histoire principale est mise en quarantaine.
La dystopie de Greg Rucka et Michael Lark est-elle en train de diviser ou de multiplier les fans ?
Brin de solution.

Fiche Technique :
Scénario : Greg Rucka
Dessins : Michael Lark + collectif
Couleurs : Santi Arcas
Éditeur : Glénat Comics
Date de sortie: 13 juin 2018
Prix : 16€
Sollicitation : Ce nouveau volume de Lazarus, série désormais culte et fleuron du catalogue Glénat Comics, est une succession de 6 histoires indépendantes. Chaque récit, dessiné par un artiste différent, est focalisée sur un personnage et un endroit du monde distincts. Un tome de transition pour approfondir l’univers dystopique développé par Greg Rucka et Michael Lark.
 
 
 
 

La famille avant tout

Petit résumé de l’univers Lazarus mes comixophiles ; Le monde est dirigé par des familles ultra-riches. Ceux qui les servent sont appelés « Serfs », les autres, « déchets ». Chaque familles possèdent un Lazare, l’arme ultime dédiée à protéger et à servir la famille.
Je vous parlais du tome précédent ICI, si vous voulez vous faire une idée de l’histoire principale avec Forever Carlyle. Pour ce tome, nous avons droit à une mini-série en 6 numéros. Six histoires qui vont tourner autour des personnages secondaires et des Lazares d’autres familles également.
Je vais essayer de vous faire un chti résumé de chaque issue, mais en gros….. c’est la GUERRE !!!

Chef, oui Chef !

Chapitre 1 : Sélection. Greg Rucka ne travaille pas seul au scénario de ces six histoires. Pour la première ainsi que les quatre, cinq et sixième histoires, il se fait aider par Eric Trautmann.
On suit ici Casey Solomon ancienne déchet qui a été pistonnée au mérite par notre Forever nationale. Pistonnée pour quoi vous allez me dire, pour devenir une Dagues. Les Dagues sont l’armée d’élite de la famille Carlyle. On va suivre son entraînement au sein de cette armée et voir si elle est prête à aller jusqu’au bout d’elle-même. Les dessins sont signés Steve Lieber et collent à l’ambiance que Lark a voulu instaurer. Après, c’est pas fifou non plus.

Chapitre 2 : Binaire. Joaquim Morray le lazare de la famille Morray (ben ouais Morray ! Elle était obligatoire celle-là ), revient d’Europe où il a vu beaucoup d’européens. Sans spoiler, il a fait quelque chose qui va l’obliger à montrer sa loyauté auprès de sa famille. Cette partie est vraiment dans la veine de l’histoire principale. Les dessins de Mack Chater sont magnifiques et sont aussi bien voire mieux que Lark pour le coup ! Mission infiltration pour ce lazare mi-humain, mi-robot….. Lourd ! Aaron Duran pour aider au scénar.

Chapitre 3 : Etincelle. Joe et Bobbie Barret, les parents de Michael qui est l’amoureux de Casey Solomon, ont effectué la montée.
Les déchets peuvent devenir des serfs et le terme utilisé est la montée. On suit le couple dans leur vie quotidienne et dans leur questionnement sur la place qu’ils occupent actuellement. L’histoire est vraiment géniale. Proche du comic Invisible Republic, le propos est classique mais fait mouche.
Par contre, les dessins de Justin Greenwood sont assez moches (avis perso hein) mais certains diront, tant que l’histoire est cool….. Mouais.
Neal Bailey cette fois pour aider Rucka.

Chapitre 4 : Zéphyr. La famille Meyers-Qasimi et Nkosi en Afrique se sont alliées à la famille Carlyle. Ces deux familles vont devoir coopérer et envoyer leurs deux Lazare respectifs…. avec pour ordre de s’entre-tuer à la fin de la mission. Une histoire sous le signe de l’action mais pas que.
Dessins de Alitha Martinez assez corrects. Ce qui est sympa ici, c’est de suivre deux Lazares avec leurs forces, leurs techniques et leurs sensibilités.
Validation de cette histoire pour moi.

Chapitre 5 : Après les faits. On va suivre une journaliste, LA journaliste vedette de CEEtv, la tv des Carlyle. Seré Cooper était la star de la télé jusqu’à un certain événement qui va la reléguer à traiter de sujets plus people. Elle va bien sûr vouloir retrouver de la superbe en fouinant où elle ne devrait pas…. Classique. Pas mal mais cette issue était pour moi dispensable. Dessins vraiment bons et propres de Bilquis Evely que j’aurais bien aimé voir avec de l’action dedans !

Chapitre 6 : Le dragon. Le Lazare de la famille Vassalovka est le boss de fin de niveau mais carrément de fin du jeu. On l’appelle le Zmey ou le dragon. On découvre ses origines et c’est franchement la meilleure partie. Dessins de Tristan Jones au top de la saleté ! A la fois fin et dark comme un Kudranski pourrait le faire. Pourquoi est-il aussi méchant ? Vous aurez les réponses dans cette dernière issue magistrale. Bien ouej Greg !

En résumé, on passe du moyen au très bon en passant par la Lorraine. Niveau dessins, pareil, on passe du pas bon à l’excellence. Alors, je ne suis pas fan de ce genre de tome. Quelque part les scénaristes essaye d’endormir les lecteurs. Si on est plutôt pessimiste on dira que c’est pour gagner du temps (peut-être pour que Lark se repose), et optimiste on dira que ça approfondi l’univers Lazarus.
Ce qu’on ne peut pas reprocher, c’est que cet univers est vaste et complexe. Je l’ai déjà dit mais une série tv serait complètement folle ! Et d’ailleurs, avant qu’elle ne voit le jour, commencez cette série, vous ne le regretterez absolument pas !

 

 

 

[CHRONIQUE VF] Lazarus - Tome 6 / X+66 : ....Que vaut X ?
On rentre un peu plus dans le terrier du lapin blanc. L'univers de Lazarus est profond et sombre. Vite le tome suivant et la reprise de l'histoire principale !
Scénario
Dessins
Utilité
Ce qu'on a aimé
  • Certaines histoires indispensables
  • Dessins qui collent au style Lark
Ce qu'on a moins aimé
  • Certaines histoires dispensables
  • Dessins moches voir passables
3.8Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer