CHRONIQUE : Oracle T.1 : La Pythie - Comics Prime

Jean Luc Istin est de retour avec une équipe de 5 scénaristes et 5 dessinateurs. Cette fois ce n’est pas aux oreilles pointues qu’il s’attaque mais à la mythologie Grecque. Mettant en scène les destins de 5 personnages ayant défiés les Dieux de l’Olympe. Soleil surf sur le succès de la série Elfes et reprend un concept qui avait plutôt bien marché la première fois (ou les 5 premières fois, selon). Qu’en est-il cette fois ?

Fiche Technique :

51qwjwAihmL

Scénario : Olivier Peru.
Dessin : Stefano Martino.
Couleurs :
Digikore studios.
Editeur : Soleil.
Genre: grèce antique / récit mythologique.
Date de sortie: 19 mars 2014.
Synopsis :Elle est la Pythie, la messagère des Dieux. De l’avenir, elle connaît les batailles qui défont les rois, les sécheresses qui affament les paysans, les tempêtes qui emportent les navires. Du présent, elle ne jouit pas. Elle vit recluse dans son temple, préservant le don qui fait d’elle l’une des femmes les plus puissantes de Grèce. Jusqu’à ce que son pouvoir lui soit arraché…Que sa dernière vision lui révèle le sombre futur qui va s’abattre sur le monde. La pythie doit maintenant agir… Pour se venger autant que pour lutter contre le destin, elle fera couler le sang.

« Il y a un Roi impatient dans le cœur de chaque enfant. »

oracle middle

L’oracle est un vieil aveugle qui échange contre le gîte et le couvert ses histoires fabuleuses. Dans ce premier tome il nous présente la pythie de Delphes. Cette dernière ne se trompe jamais dans ses visions. Des hommes puissants de tout le pays viennent la voir pour connaître leur avenir. La justesse de ses prédictions n’ont d’égal que sa grande beauté. Malheureusement pour ceux qui la convoite elle est aussi intouchable que désirable, si bien que même les Dieux en deviennent fou de désir. Celui la même qui est la source de son pouvoir, Apollon, use de stratagème pour l’approcher et plus si affinités. Malheureusement les affinités n’auront pas lieu et la Pythie n’aura de cesse que de se venger de ce Dieu perfide qui l’a bafouée. Pour cela elle mettra en place un stratagème complexe et dangereux qui attirera à la fois la curiosité, la colère et la coopération d’autres Dieux.

Le scénario : 

Si le récit part sur des bases fort classiques on est direct pris dans le récit qui nous est conté. Bien écrit, plein de rebondissements, on est happé et surpris quasi à chaque nouvelle page. Beau travail pour se tome 1 qui donne envie de voir la suite, en espérant que les 4 autres scénaristes soient (comme pour Elfes) tous d’un niveau plutôt bon. Dur de ne pas vous révéler de trop sur cette histoire mais le cadre « fantastique » de cette Grèce antique ne vous déroutera pas des classiques des films du genre où évidemment des récits homériques de l’époque ou les Dieux aussi perfides, colériques, manipulateurs, violents et assoiffés de luxure que les humains n’ont de cesse que d’entraîner les mortels dans des luttes inégales ou les immortels changent d’apparences et ont une force surhumaine. On nous laisse également miroiter une méta-histoire qu’il sera compliqué d’attendre. Encore comme pour Elfes, on nous introduit une tranche de vie et on a envie de connaître la suite qui ne viendra peut être jamais. C’est bien là le plus gros défaut et en même temps tout le magnétisme de cette série de bds.

Les dessins :

On ne va pas bouder son plaisir. On passe de doubles pages aux paysages/scènes de batailles magnifique à des plans plus serrés de très bonne facture. On notera toute fois pour pinailler parfois certains visage à la finition paresseuse mais la colorisation impeccable coupe l’herbe sous le pied à quelques cases que j’aurais dit en deçà. Bon bien sûr la colo numérique ne laisse plus trop de chance à des fautes de colorisation trop pauvre, mais l’ensemble rend vraiment bien et colle au récit, fouillé et très fluide à la fois.

Conclusion :

Nouveau cycle. Est ce qu’il mérite qu’on s’y lance ? Pour le moment plutôt oui ! C’est encore pour le moment un sans faute pour la collection menée par Istin. je me réjouis de suivre les aventures des 4 héros restants. La Grèce antique apporte un vent de fraîcheur aux clones de Game of Thrones et de l’héroic fantasy trop rincée par les éditeurs depuis quelques années. Si vous avez été bercé par 300, le choc des titans, les aventures d’Ulysse, Jason et les argonautes, la bataille de Troie, ou même les chevaliers du zodiaque, vous apprécierai de retrouver cette Grèce poétique ou derrière chaque marchand un peu trop intéressé,  peut se cacher Zeus qui veut vous apprendre une bonne leçon !

oracle bottom

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer