Golden Dogs T2 : Orwood - Comics Prime

Quasi 4 mois après la sortie du premier tome, voici qu’arrive déjà la suite des aventures de la bande de hors-la-loi Londoniens. L’ascension de la bande continue, deviennent-t-ils trop gourmands ? Est-ce que le traître va enfin se révéler ?

golden-dogs-tome-2-orwoodFiche Technique :

Scénario : Stephen Desberg
Dessin : Griffo
Couleurs : Roberto Burgazzoli et Bautista.
Editeur : Le Lombard.
Genre:
Londres XIXème Siècle / Polar / Aventure.
Date de sortie: 23/05/2014.
Pagination: 56 pages.

Synopsis :

Nous étions quatre. Et le monde nous appartenait. Nous étions inséparables. Parce que la vie et ses épreuves nous avaient forgés. Et soudés. Parce qu’ensemble, nous étions les meilleurs. Les Golden Dogs. Les meilleurs voleurs de Londres. Nous étions quatre. Mais il y avait un traître parmi nous. Et c’est ainsi que tout s’est terminé !

« Les Golden Dogs n’étaient pas un groupe comme un autre. Nous étions tout simplement les meilleurs. Et cette nuit-là, nous allions réaliser notre plus beau coup. »

GD2 mid

C’est eux les meilleurs !

GD2 mid2

On retrouve la bande menée par Orwood, cerveau énigmatique de la bande, la BD porte son nom et c’est tout naturellement qu’on va en apprendre plus sur sa psychologie et son histoire, malgré tout on reste focalisé sur Fanny la prostituée rousse qui fait tourner les têtes. Tout se précipite ici, tout ne se passe pas comme prévu et ils se frottent vite à des gros poissons les menaçant poussant même la bande à peut être devoir se séparer. Desberg dans ce tome 2 utilise les mêmes ficelles que dans le premier, mais à force cela devient un peu trop forcé : il répète sans arrêt qu’ils sont quatre, les meilleurs. Mais on arrive justement difficilement à cerner cette intelligence et ce qui fait d’eux les meilleurs. Nous le dire ne suffit pas à nous en persuader. ils ont du culot mais l’histoire avance tellement vite qu’on nous oblige à accepter le postulat car l’auteur ne s’y appesantira pas. Du coup c’est vrai, il se passe énormément de choses dans ce deuxième tome. Je ne gâcherai pas la surprise du scénario mais les rebondissement sont au rendez vous, d’une lecture dans une position avachie, voire je-m’en-foutiste, je me suis peu à peu redressé sur ma chaise de bureau et j’ai été absorbé, lisant de plus en plus vite l’histoire au fil des pages, oh je n’accélérais pas volontairement, c’est la BD qui me dictait mon rythme. On a droit au cliffhanger qui est à la limite du supportable tant il tombe abruptement.

La stabilité

On ne change pas mon avis du premier, de l’inégale niveau qualité mais une superbe ambiance de la part de Griffo. Je vous renvoi à mon premier article car mon avis n’a pas changé d’un cheveux (ok je sais que vous avez la flemme donc voici le lien. La vitesse de parution est toute fois très appréciable donc ne boudons pas le plaisir.

Conclusion :

Lors de ma critique du premier tome, je vous disais d’attendre avant de lire cette bd, que je vous la conseillais mais pas dans l’immédiat, et bien c’est chose faite. Foncez sur le deuxième tome (et le premier si ce n’est pas fait). La série devient excellente, les personnages complexes et profonds, le rythme est haletant et les retournements de situation vraiment étonnants.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer