CHRONIQUE : Golden Dogs T1 : Fanny - Comics Prime

Londres, époque Victorienne. Le commerce est en plein essor avec les colonies. La justice est expéditive, le crime est omniprésent dans des ruelles sombres et crades parcourues par des malfrats et des prostituées. C’est dans cette ambiance que James Orwood décide de monter le meilleur gang de bandits de la ville.

golden-dogs-tome-1-fannyFiche Technique :

Scénario : Stephen Desberg
Dessin : Griffo
Couleurs : Roberto Burgazzoli et Bautista.
Editeur : Le Lombard.
Genre:
Londres XIXème Siècle / Polar / Aventure.
Date de sortie: 24/01/2014.
Pagination: 56 pages.

Synopsis :

Nous étions quatre. Et le monde nous appartenait. Nous étions inséparables. Parce que la vie et ses épreuves nous avaient forgés. Et soudés. Parce qu’ensemble, nous étions les meilleurs. Les Golden Dogs. Les meilleurs voleurs de Londres. Nous étions quatre. Mais il y avait un traître parmi nous. Et c’est ainsi que tout s’est terminé !

« Tous ces malheureux vont être pendus pour avoir volé des misères. Et nous, nous allons commencer… Nous sommes prêts, Fanny. Orwood va nous lancer. »

Ce premier tome fait office d’introduction au personnage de Fanny, un des membres de la bande qui a grandit dans le milieu de la prostitution. Mais on va voir également la façon dont les 3 autres membres des Golden Dogs : Orwood le cerveau, un castrat assassin (si si, je vous assure), et une hors la loi avec un lourd passé, vont être réuni et on va assister à leurs premiers méfaits. Leur ambition : dépasser la notoriété du gang des Black Birds et devenir le gang le plus populaire de Londres. Bien entendu ce genre d’ascension va également attirer les regards d’une loi zélée et brutale.

golddogsmid0

L’histoire :

On fait face ici à une intro bien fouillée, Desberg a posé les bases d’une histoire qui fleure bon les ficelles des séries policières (ou plutôt ici d’anti-héros) : on a plein de pistes et d’intrigues, peut être même sans doute trop ! Je m’explique : tout au long de cet album on a d’abord l’introduction plus ou moins détaillée des protagonistes, des antagonistes mais aussi de la ville (dont l’ambiance joue énormément), mais aussi les premiers mauvais coups de la bande. Ce qui au final fait vraiment beaucoup pour prendre le temps de caractériser et s’attacher aux personnages. Depuis le début on sait qu’il y a un traître dans la bande, c’est même teasé dans le synopsis, mais si on n’est pas attaché aux personnages on s’en fiche de ce qui leur arrive et c’est bien là le problème. Alors, ok, on a vu le passé de prostituée battue et « torturée » de Fanny mais les autres pour le moment c’est vraiment léger à ce niveau là du récit. Alors est ce une acrobatie narrative audacieuse qui fera ses preuves sur les prochains albums ? Dur à dire, mais pour ce qui est de ce premier album on est le cul entre trois chaises et ça l’histoire prendra peut être son ampleur sur la lecture de l’ambiance des tomes, ou peut être pas. L’ambiance, elle, est vraiment bien retranscrite même si classique dans le genre « Londres Victorien » où on pense croiser Sherlock Holmes ou Jack l’éventreur à chaque coin de rue.goldogsmid2

Les dessins :

Personnellement j’accroche moyen au style de Griffo de manière générale, mais sur ce coup là je le trouve un poils en dessous de ses productions habituelles, c’est selon moi parfois un peu inégal : on passe de cases hyper fouillées avec de la vie, à des cases où certains visages sont un peu maladroits et des décors paresseux. L’ensemble reste toute fois très très honnête et surtout cohérent. Mais encore une fois, c’est l’ambiance maîtrisée qui prime de bout en bout et qui fait qu’on passe un bon moment.

Conclusion :

A la question « conseilles-tu cette bd ? » je répondrais : oui, mais pas tout de suite. Si je reste souvent réservé sur le premier tome d’une série, et que ce tome 1 ne manque pas de qualités, ici ce sentiment de méfiance est encore plus accentué : cette série a clairement la capacité de devenir géniale ou de me décevoir au plus haut point et ce n’est malheureusement pas sur ce premier tome qu’on va s’en rendre compte.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer