Big Man Plans, l’ultra-violence dans laquelle baignent nos mains et nos… nains - Comics Prime

Est-ce parce qu’il n’a pas eu le rôle dans Un homme à la hauteur ? Parce qu’il avait tout pour camper Tyrion Lannister mais qu’il n’a pas été retenu ? Non, non et re-non, le nain créé par Éric Powell et Tim Wiesch a la violence dans ses veines et plus que la vengeance à l’esprit. Big Man Plans est un conte sombre qui fait uppercut et fait gicler le sang. À lire si vous n’avez pas peur de vous salir les mains. Car oui ça tache.


big man plans - Eric Powell - Tim Wiesch - CouvertureFiche technique:
Scénario : Eric Powell et Tim Wiesch
Dessin et couleurs : Eric Powell
Editeur: Delcourt
Editeur VO : Image Comics
Collection: Contrebande
Date de sortie: le 06/04/2016

Sollicitation:

Même les plus marginaux des plus marginaux de la société sont capables à un moment donné de se rebiffer et de se venger. Et quand ils décident de s’y mettre, peu importe la façon de faire, ils vont jusqu’au bout. Big Man Plans est l’histoire d’un nain énervé. Un nain doté de sacrés « cojones », qui n’a peur de rien, ni de personne. Un nain prêt à tout pour se venger d’un crime brutal, hanté par un terrible mystère.


big man plans - Eric Powell - Tim Wiesch - assaut

Assis au bar à attendre son whisky et son heure, le Big Man n’est pas nain à être dérangé. Ou alors à vos dépens, à votre vie. Car depuis qu’il a reçu cette énigmatique lettre, le goût du sang s’est rappelé à ses papilles et le temps est venu de venger une vie d’ennui, de moqueries et de violences morales autant que physiques. Depuis la mort de son trop optimiste père et la désertion de sa faible mère, le nain n’était pas revenu dans son Tennessee natal.

big man plans - Eric Powell - Tim Wiesch - Torture

Ce soir, il signe son retour, et s’il a quelque chose de Tennessee, c’est uniquement un regain de haine et une volonté d’imposer le respect. L’arsenal dans ses poches (des grenades au marteau sans oublier des poings surentraînés) témoigne de l’état d’esprit du nain qui compte bien aller jusqu’au bout de la mort, quitte à faire un carnage.

bigman1

Véritable parenthèse dans la success-story The Goon, Big Man Plans a germé comme un exutoire dans des jours de moins bien, de « vagabondage », pour Éric Powell. Ayant trouvé refuge dans le sous-sol de son ami Tim Wiesch, c’est avec lui que le « Big Man » va naître, de biture en biture, de gag en réelle trame narrative. De cette genèse chaotique et alcoolisée, rien ne subsiste pourtant dans la forme que prend Big Man Plans aujourd’hui.

001_051BIGMANPLANS01_cc.indd

Eric Powell maîtrise parfaitement et de manière géniale son récit. Et du drame social du début, la trame évolue vite vers un abominable slasher. Abominable tant le sang gicle, tant la torture atteint des sommets d’horreur, à chaque planche, chaque case. On est deux crans au-dessus de ce que Tarantino fait.

big man plans - Eric Powell - Tim Wiesch - Attaque

C’est totalement immonde mais il faut bien avouer que tout lecteur averti saura en tirer la jouissance qui fait les sommets du genre. D’autant que l’aspect gratuit de cette vengeance jusqu’au-boutiste s’efface derrière un suspense dosé savamment avec des flash-backs bien torchés. Avant que, dans les dernières planches, toute cette folie meurtrière se comprenne (on n’a pas dit se justifie).

001_051BIGMANPLANS01_cc.indd

En attendant les corps sont tombés et le torrent sanguinaire est sorti de son court. Au point d’envahir les bords des pages, de nous immerger. Après lecture, on se laverait presque les mains. Quant à notre esprit, il faudra du temps pour que ces images insoutenables n’y trottent plus.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer