[Calendrier de l'Avent] Ces jours qui disparaissent - Comics Prime

Pour ce 13eme jour de notre calendrier de l’Avent  j’ai choisi une BD, qui m’a beaucoup marqué par ses thèmes abordés et la simplicité dont fait preuve Timothé Le Boucher pour nous narrer cette histoire

Ces jours qui disparaissent

Lubin est un jeune garçon qui rêve d’un jour percer dans l’acrobatie. Avec des amis il a même monté un spectacle qu’ils s’apprêtent à présenter à un concours télé. Lors d’une répétition, notre héros est victime d’un accident, qui semble au premier abord sans grandes conséquences. Mais Lubin se rendra très vite compte qu’il y a quelque chose qui cloche, en effet il “manque” un jour sur deux et est incapable de se rappeler ce qui s’est passé la veille, pire le jour qu’il manque, notre héros est remplacé par une autre personnalité qui lui est diamétralement opposée…

Je m’arrête là pour le pitch, parce que j’ai peur de trop vous en dévoiler et par la même occasion de vous gâcher vôtre (je l’espère) future lecture.

Maintenant, je vais essayer de vous expliquer en quelques mots, pourquoi Ces jours qui disparaissent est un indispensable à déposer en dessous de votre sapin. Comme je l’ai évoqué dans l’introduction, la BD s’ouvre sur plusieurs sujets, la maladie, le temps qui passe, la vieillesse, la mort, les emmerdes de la vie. Plusieurs sujets qui mis bout à bout font de cette histoire une espèce de fable, qui une fois finie continue à  vous trotter dans la tête à tel  point que vous avez envie de vous y replonger. C’est difficile d’expliquer pourquoi ce bouquin est touchant, mais je pense que la raison principale est que l’auteur réussit avec intelligence à ce que l’on s’identifie à Lubin, dans ses galères, dans son bonheur, dans sa vie. De plus, Timothé Le Boucher arrive à travers cet épais one shot à nous tenir en haleine tout du long en nous plongeant dans  un récit d’une poésie rare. Dû en grande partie à un style aux fausses odeurs de naïveté  rappelant de temps en temps le travail d’un Bastien Vivès.
Avec ce troisième bouquin, Timothé le Boucher confirme avec brio l’étendue de son talent et nous livre avec Ces jours qui disparaissent, une histoire parfaite qui fera le bonheur de tout amateur d’art séquentiel et ce, quel que soit son « style » de prédilection. 

Ces jours qui disparaissent
Auteur :
Timothé Le Boucher
Genres :
Roman graphique
Collection :
1000 Feuilles
Format :
200 x 273 mm
192 pages
Façonnage :
Cartonné
EAN/ISBN :
9782344013328
Prix :
22.50 €
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer