[CINÉ CLUB] BIFFF 2018 - On en redemande - Comics Prime

Le 36ème BIFFF, cuvée (des trolls) 2018 est terminé et laisse derrière lui des milliers de fans de cinéma étrange en deuil. Il est temps de faire le bilan en attendant les vidéos, interviews et nos coups de coeur.

 

On a aimé:

Comme chaque année, le BIFFF c’est 80% de découvertes. Nous avons découvert des films incroyablement bons, comme d’incroyablement mauvais. Nous avons découvert la maison d’édition Séma qui propose de belles choses pour les grands et les petits, mais toujours sur le thème du fantastique (voir chronique ici). Nous avons re-découvert Andrasta Editions et le fameux Journal de campagne du Capitaine Crapaud  dont nous vous reparlerons prochainement. Egalement bien entendu, découverte de personnes fantastiques, réalisateurs, acteurs, blogueurs, scénaristes, équipe du festival, … Car le BIFFF c’est, au-delà du cinéma, des gens, des bénévoles, des spectateurs, des curieux. Rencontres formidables que celles de Rémi, réalisateur de « Montréal Dead End« , Arno, réalisateur de « Ca tourne près de chez vous« , Lloyd Kaufmann, créateur de Troma ou encore du casting du film Trauma. Le BIFFF, c’est tout ça et plus encore.

On regrette:

Le BIFFF, c’est également de nombreux regrets. Le regret de n’avoir vu que 50 films à 4. Regrets de ne pas avoir croisé Del Toro, invité de prestige de cette édition 2018. Regret d’avoir été obligé de dormir, ce qui nous a empêché de TOUT voir. Regret enfin que ce soit terminé car, comme toujours, une fois le festival clôturé, le dernier film visionné, la dernière cuvée des trolls avalée, il ne reste que les souvenirs de ces 2 semaines et l’envie d’être déjà l’année prochaine.

Les temps forts:

Les temps forts de cette année ont étés pour l’équipe de Comics Prime les suivants.

Nous avons été invités par l’Oeil Carnivore à parler du festival, de super héros, des bons et de mauvais films et de nous même (lien du live ici). Autre temps fort, la Nuit, où sont projetés 4 films de 23h (retard non compris) à 7h du matin, un petit déjeuner offert et des hurlements interminables à chaque occasion. Egalement, la rencontre avec Ron Carlson, réalisateur de Dead Ant à 3h du matin, qui nous a raconté s’être retrouvé enfermé DANS le musée BOZAR après une fête bien arrosée. Enfin, le film qui aura fait l’unanimité, Return to Return To nuk’em high, réalisé par Lloyd Kaufman et dont l’humour graveleux et au 312ème degré aura fait mouche. N’oublions pas la Masterclass de Guillermo del Toro à laquelle nous n’avons pas su assister tant les places se sont vendues en quelques minutes, mais qui fut un moment inoubliable pour le BIFFF, le maître n’a pas échappé à la tradition de la chanson, et a offert au public, un morceau accompagné d’un orchestre Mariachi, l’homme ne recule devant rien pour satisfaire les foules.

Le bilan:

Une augmentation de la fréquentation de 4000 spectateurs par rapport à l’année précédente, portant le chiffre à 58 000 uniquement pour les films. L’arrivée également de la VR (films en réalité virtuelle) cette année fut un réel succès en affichant complet quasiment chaque jour du festival. Un Bal des Vampires déménageant au coeur même de BOZAR et se déroulant dans le Hall Horta (classe non?). L’apparition également d’une Zone Gaming ou vous pouviez découvrir des jeux de sociétés, de la VR (encore), du jeu rétro ou encore des mini bornes d’arcades, pile de quoi faire patienter les foules entre deux films. En conclusion, le BIFFF évolue tout en gardant ce qui fait sa force, on espère qu’ils seront capables de faire encore mieux l’an prochain, bien que la barre soit déjà très haute.

Prochainement:

La prochaine étape pour Comics Prime, la parution du Récapitula BIFFF semaine 2, avec nos coups de coeur, également une petite vidéo récap des 2 semaines, et enfin, des interviews Cin-et-moi de 3 grands messieurs, mais on vous garde la surprise et enfin, des nouveautés pour le site et pour les reviews grâce aux rencontres made in BIFFF.

Snif:

Tristes que ce soit terminé, mais heureux des ces 2 semaines, l’ensemble de l’équipe de Comics Prime remercie chaleureusement toutes les personnes qui ont croisé notre route fantastique (haha, jeu de mot) faisant de ce moment une expérience une fois de plus unique. Nous sommes impatients de retrouver les couloirs de BOZAR l’an prochain pour plus de folie, d’horreur et de « LA PORTE ! » . Alors d’ici là, continuez à regarder des films, et si vous n’êtes jamais passés par le BIFFF, vous avez 365 jours pour vous préparer. See you there!

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer