Best of de la semaine #98 - Comics Prime

Le Best of de la semaine est une rubrique qui paraît de façon hebdomadaire. Vous y trouverez les coups de coeur de nos rédacteurs en Comics VF, VO, Mangas, BD, Jeux vidéo, Cinéma…

Chazy Chaz

Animosity Deluxe/De Latorre

Snorgleux nous sort une édition deluxe du premier volume d’Animosity. Tout comme pour Birthright sorti il y a quelques mois, nous avons droit à une version plus grande en noir et blanc avec quelques pages de bonus (page crayonnée et croquis). Une série prévue à la base en 12 numéros, mais d’après De Latorre, « La scénariste est lancée, on peut plus l’arrêté donc on continue ». De Latorre, était vraiment bien sympathique, ravi de discuter de son livre et du futur qui je l’espère pour lui se concrétisera. Si vous n’avez pas encore lu Animosity, c’est l’occasion de découvrir cet ouvrage.

Airgus

Camargue Rouge

J’ai récemment découvert cette BD parue chez Glénat cet été.

L’auteur Michel Faure vous emmène à la rencontre d’une histoire franco indienne sur fond de courses de chevaux, d’amour, de Gitans et de musique.

Dans un style plus historique que Comics, Camargue Rouge nous raconte l’histoire de la troupe d’indiens d’Amérique qui accompagnait le Buffalo Bill-Wild West Show au début du XXème siècle. Lors de leur passage en Europe, les voilà coincés dans le sud de la France.

Ils seront ensuite hébergés chez un riche propriétaire terrien qui leur fera découvrir les traditions camarguaises et accueillera avec joie la culture du calumet et de la danse.

Basée sur des faits historiques, cette BD qui ne paye pas de mine est en fait très accrocheuse et particulièrement bien écrite.

Une seule chose à vous conseiller, plongez-vous dans ce premier volume en attendant la suite.

Lord Craft

Little Nightmares

Little Nightmares est un jeu sorti en avril 2017 sur lequel je lorgnais depuis un petit temps. Il est arrivé dans ma bibliothèque Steam suite à un vendredi noir post-Thanksgiving (hum).

Dans ce jeu de plateforme/puzzle, vous incarnez Six, une petite fille vêtue d’un ciré jaune qui doit se frailler un chemin au sein d’une maison bien trop grande pour elle et, accessoirement, éviter de servir de dîner aux autres occupants de ladite maison.

Comme pour RiME (j’en parlerai dans un prochain best of si vous êtes sages), la narration se limite aux actions du jeu, point de cinématique de niveau hollywoodien ni d’interminables échanges avec les autres personnages. C’est clairement un jeu où l’ambiance (un tantinet sombre, voire horrifique) est un élément essentiel.

En y jouant, j’ai eu l’impression que Tim Burton s’était acoquiné avec Miyazaki sous l’oeil bienveillant de Guillermo del Toro. Bref, j’inférieur à trois en pouce levant (traduire par: je suis über fan) et si vous avez quelque accointance avec ce genre d’univers (et de gameplay): ruez-vous sur ce jeu.

Yann

Hob

Tout comme Lord Craft j’ai profité du “Vendredi Noir” pour mettre la main sur quelque uns des jeux que j’avais dans ma liste de souhaits de Steam ou GoG. On m’avait teasé un jeu à la Zelda et même si je vois pourquoi on m’a dit ça : jeu d’aventure avec puzzles, on est quand même relativement loin d’un Zelda car il n’y a ni Donjons, ni Boss, ni objets multiples à débloquer pour déjouer les énigmes. Non ici c’est de la recherche et exploration pure et dure, le level design est juste incroyable et même si vous améliorez doucement vos capacités, ca ne prédomine pas votre façon d’évoluer. Le jeu est magnifique et la BO est surprenante, discrète et particulièrement bien vue. Le jeu est particulièrement satisfaisant dans sa résolution des puzzles, en effet ces derniers débloquent des pans entiers de terres mû par des engrenages et tout s’aligne pour donner accès à des parties de la carte que vous n’aviez pas imaginé (à nouveau le level design est ouf). Si vous vous dépêchez lors de la parution de ce coup de coeur il devrait encore être en réduc sur votre plateforme de téléchargement légale préférée.

Banshee

Jamie Hewlett aux éditions Taschen

Gorillaz est un groupe qui déchire. Ceux qui les on vus dernièrement peuvent le confirmer, et ceux qui les verront à Werchter pourront aussi le confirmer. Pour leur musique évidemment, mais aussi pour l’univers et les personnages qu’ils ont su créer.

Et derrière ces tronches qui parlent à tout le monde se trouve Jamie Hewlett. Dessinateur et illustrateur de génie qui a aussi (et surtout) travaillé sur « Tank Girl ». Un univers déjanté et coloré que l’on peut retrouver dans un bel ouvrage chez Taschen. Volumineux de 424 pages, la belle bête nous propose une rétrospective de ses œuvres multiformes.

Pour 39,99 €, il serait vraiment dommage de passer à côté !

A propos de l'auteur

Amoureux des comics depuis son enfance, Irokee est l’instigateur du projet, ses séries préférées sont actuellement Deadpool, Uncanny X Force et Invincible.
Il voue aussi une admiration pour Warren Ellis.

Articles similaires