Best of de la semaine #116 - Comics Prime

Le Best of de la semaine est une rubrique qui paraît de façon hebdomadaire. Vous y trouverez les coups de coeur de nos rédacteurs en Comics VF, VO, Mangas, BD, Jeux vidéo, Cinéma…

Yann

Monster Hunter World (sur PC 6 mois après la XboX et PS4)

Capcom, vous les connaissez pour Street Fighter, Resident Evil, Megaman, et des tonnes de licences japonisantes comme Monster Hunter. Si ce n’est pas le premier à sortir dans nos contrées, loin de là, c’est le premier adapté pour nous, sur les consoles “HD” et sur PC.
On sait désormais qu’il s’en est écoulé 10 millions, dont 8 sur consoles (Xbox/PS4), donc pari réussi pour l’ouverture sur le grand marché mondial. Il devient le jeu Capcom le plus vendu et ce devant n’importe quel opus de Street Fighter, pour vous dire ! Du coup dorénavant faudra dire : Capcom, vous les connaissez pour Monster Hunter, et quelques autres licences comme Street Fighter, …
Bon ça parle de quoi : bah on est entre Pokémon et Jurassic Park. Je caricature mais y a un fond de vrai. Vous êtes un chasseur de monstres (principalement des dinos/dragons) et vous devrez investiguer des terrains afin de chasser des cibles précises. A vos côtés un chat belliqueux de la race des Palico, armé et armuré il vous secondera et attirera l’attention des bestioles qui sont vos proies vous laissant le temps de préparer pièges divers, potions, poisons, attaques spéciales.
Le jeu se joue en ligne, de préférence avec des potes (jusqu’à 4 personnes en mission) et vous avancerez façon RPG grâce à l’expérience en améliorant armes et armures.
La cuisine revêt un aspect important également, car partir à la chasse le ventre plein (mais pas de n’importe quoi) vous donnera des bonus assez importants.
Bref essayez vous à ce jeu très fun mais malgré tout assez dense et long à prendre en main tellement il y a des choses à apprendre et à maîtriser (pas d’inquiétudes ceci dit, quasi rien n’est rédhibitoire, il faut juste être curieux et touche à tout au niveau des mécaniques de jeu présentes).

Le jeu est magnifique et vous aurez des zones de chasse assez vastes et sur plusieurs niveaux, de vrais labyrinthes parfois !
Changez vous les idées d’Overwatch, Fortnite et WOW !

Irokee

Brussels Game Festival

C’est déjà la 6ème édition pour ce festival, qui est devenu un incontournable pour les amoureux des jeux en tout genre.

Situé au Cinquantenaire à Bruxelles, le festival comptait encore une fois une belle brochette d’éditeur venu d’un peu partout comme Asmodée, Repos production, The Flying Games ou encore l’équipe de Geek Attitude Games, responsable du très bon jeu : Not Alone

 

Bien entendu il n’y avait pas que des éditeurs de jeux présents lors de ces 3 jours de festival, on pouvait aussi y croiser de nombreuses associations de jeux de société, de jeux de rôle et de GN, sans oublier la présence de nombreux magasins où il était possible de dénicher des jeux en démonstration durant l’évènement. Le Brussels Game Festival ne serait pas le Brussels Game Festival sans sa fameuse bourse aux jeux, qui était de mon point de vue bien mieux organisée que l’année dernière en terme d’espace et de plage horaire  (en effet cette année la tente était accessible toute la journée !). Le festival laisse aussi la place aux créateurs de jeux en proposant au public d’essayer  leurs “protos” dans une tente et ainsi avoir un moment privilégié avec le créateur du peut-être futur hit de demain.

Bilan donc plus que positif pour cette édition 2018 tant d’un point de vue organisationnel que structurel.
Merci le BGF et à l’année prochaine !

Airgus

Désenchantée
Cette semaine, parlons TV, et plus précisément Netflix.

Le retour du papa des Simpsons, Matt Groening, cette fois dans une fresque se situant au moyen âge, retraçant les aventures de la princesse Bean, désireuse d’aventure mais destinée à épouser des princes ringards dans le but de construire des alliances. Son chemin la conduira à la rencontres de créatures fantastiques. Ou plutôt fantastiquement débiles.

Les fans de Futurama attendaient l’auteur avec impatience, son grand retour, enfin un nouveau projet. Et le résultat est… passable.

En effet, Les Simpsons sont tellement cultes, que cette nouvelle proposition tombe assez vite à plat tant les attentes sont grandes.

On ressent une envie d’être irrévérencieux mélangée à une retenue certaine. La série est gentiment grossière, gentiment méchante et gentiment gore.

Les blagues fonctionnent sans décaper, les dessins sont très propres comme les dernières saisons des Simpson. Et tout comme ces dernières saisons qui perdent en puissance, cette nouvelle série semble manquer d’âme à une époque ou des shows irrévérencieux pullulent (Familly Guy, Rick et Morty, …). Distrayante et bon enfant, la série des 10 épisodes saura satisfaire le jeune public mais laissera les anciens dubitatifs.

On passe néanmoins un bon moment, la série est parfaite à mettre en fond sonore quand on épluche les pommes de terre…

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

MC Twhip

Dragon Ball Super tome 4
Kaméhaméha mes mangakas ! Haha ! Quelle dinguerie ces nouvelles aventures de Kakarotto aka
Son Goku ! Toriyama nous a sorti les petits plats les amis. Cette première partie de run (qui se terminera dans le tome 5) est plus hardue que les précédentes. Le récit tourne autour du Trunks du futur et alterne les mondes parallèles ainsi que leurs Kaio Shin respectifs.
Le grand méchant c’est un certain Goku Black….qui veut éradiquer l’humanité ! Je vous spoile rien du tout mais beaucoup de senzu utilisées et des nouvelles techniques de combat génialissimes !
Niveau dessin Toriyama a laissé son bébé aux mains de Toyotaro. Les dessins sont bluffants ! Déjà, la copie est parfaite mais sa touche se ressent un peu partout. Un seul conseil, téléportez-vous dans votre librairie pour le pécho, si ce n’est pas déjà fait !

Lord Craft

American Horror Story Apocalypse

La 8ème saison d’American Horror Story arrive en septembre (officiellement pas (encore) chez nous mais bon…). Pour ceux qui ne connaîtraient pas cette série, chaque saison propose une histoire différente aussi bien au niveau des protagonistes que du lieu et de l’époque mais toujours sur une thématique glauque au possible et avec, bon an, mal an, les mêmes acteurs (plus quelques guests).

C’est une série dans laquelle je suis tombé très rapidement et qui fait le taf sur le long terme (même si elle souffre d’inégalités sur certaines saisons (au hasard, la quatrième (Freak Show), malgré ses très bonnes idées et ses guests (Neil Patrick Harris, entre autres) souffrait de passages pénibles lorsque Jessica Lange poussait la chansonnette (sic)). Néanmoins, si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’y jeter un oeil, foncez ! Que ce soit Murder House (la première saison), Asylum (la deuxième et, accessoirement, ma préférée (Zachary Quinto y est somptueux)) en passant par Hotel (la cinquième avec une Lady Gaga flippante au possible), j’ai accroché à toutes les saisons visionnées (et je vais rattraper les deux de retard (Roanoke et Cult) dès que possible).

Bref, ça envoie du lourd et Apocalypse marque le retour d’une paire d’acteurs qui n’étaient plus dans le casting depuis quelques saisons (à savoir Jessica Lange et Dylan McDermott) ; au niveau des guests, nous avons droit à Joan Collins (WTF?!?) et Stevie Nicks (celle de Fleetwood Mac (qui a déjà fait une apparition dans Coven, la troisième saison)). À voir donc.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer