Batman Rebirth Tome 1 - Comics Prime

Adieu New 52 et bonjour Rebirth ! Vu que tout le petit monde DC se prend la vague du changement en pleine face, il n’y avait pas de raison pour que Batman y échappe. 

Scénarios : Tom King, Scott Snyder
Dessins : David Finch, Ivan Reis, Janin Mikel
Éditeur : Urban Comics (DC en VO).
Date de sortie: 09/06/2017.
Pagination : 192 pages.
Sollicitation :

De tout temps, Batman s’est vu comme le dernier rempart contre le chaos à Gotham, sa ville natale ! Mais que se passerait-il si un tandem de justiciers surhumains venait à lui voler la vedette et décidait de devenir les nouveaux protecteurs de la cité maudite ? Batman doit désormais composer avec les nouveaux venus : Gotham et Gotham Girl !
Contenu : Batman Rebirth Vol.1: I am Gotham (Batman Rebirth #1, Batman #1-6)

 

Comme à la maison 

Une attaque terroriste prend pour cible un avion et ses passagers, Gotham se retrouve encore une énième fois être le théâtre d’une future catastrophe. Catastrophe évitée de peu grâce à Batman, mais surtout, grâce à l’aide de deux inconnus aux pouvoirs surhumains se présentant sous le nom de Gotham et Gotham Girl. Ceux-ci désireux de faire le bien et de rendre la vie un peu plus facile aux habitants de cette sinistre citée, réclament l’aide de Batman afin d’être pris sous son aile. Comme si celui-ci n’avait pas encore eu assez de sidekicks... Méfiant comme à son habitude, il accepte plus ou moins; ce qui lui permettra de garder un œil sur ces deux nouveaux venus et de lever le voile sur leurs réelles intentions. Mais dans l’ombre, quelqu’un a d’autres plans concernant le tandem Gotham.

Pas besoin d’être transcendant

Et c’est le duo Tom King et David Finch qui arrive sur le devant de la scène en reprenant la série principale du détective encapé. Duo qui dans ce premier tome contenant les 7 premiers numéros de la série, ne réinvente pas la poudre, mais a le mérite de proposer du bon Batman voir même du très bon.

Au-delà d’une trame classique, Tom King réussit à proposer une version de Batman; enfin Bruce Wayne dans ces cas-là, beaucoup plus humain qu’à son habitude. Il est bon de passer outre du côté monolithique que le personnage dégage au fil des années. Les séquences d’humour pince sans rire avec Alfred sont réellement excellentes et permettent d’amener un peu de fraîcheur à toute la noirceur du Bat-verseOn retrouve du Batman classique mais efficace, plaisant à la lecture et proposant des métaphores subtiles comme les deux personnalités du duo Gotham, ou celle du remède qui est peut-être pire que le mal qu’il est censé détruire.  Cerise sur le gâteau, l’intrigue reste cohérente de bout en bout et pour une fois propose un cliffhanger pas du tout téléphoné. Cela annonce que du bon pour le second tome !

David Finch étant devenu un habitué des collants de la chauve-souris, il réussit à fournir un boulot correct. Bon, on est toujours loin du Finch sur New Avengers ou Moon Knight, mais le sieur fait un effort notable tout en affichant une qualité en dents de scie. Rassurez-vous rien d’aussi catastrophique que ce qu’il avait fait sur Forever Evil. Petit bonus appréciable avec la présence d’Ivan Reis et surtout de la colorisation de Marcelo Maiolo pour un numéro tout simplement sublime.

Batman Rebirth Tome 1
Si comme moi, le traumatisme de la fin du run Capullo/Snyder vous pousse encore parfois à pleurer nu sous la douche en vous demandant “pourquoi ont ils fait ça ?”. Ce premier tome de pourra exorciser de vieux démons. Exit les délires psychédéliques au design douteux et à l’écriture complètement foireuse. Nous avons droit à un premier acte qui remplit son cahier de charge haut la main. Vivement, la suite !
Dessin
Scénario
On a aimé
  • Du Batman comme on l'aime
  • Plus profond qu'on pourrait le penser
  • David Finch qui fait un effort...
On a moins aimé
  • ...mais qui s'essouffle vite
  • Un peu trop classique
  • A voir ce que cela donnera sur la durée
3.8Bien

A propos de l'auteur

J'ai découvert les comics avec The Killing Joke à l'âge de 12 ans. Je lis principalement du Marvel et les grands classiques de DC, un peu de Vertigo (American Vampire, Hellblazer a l’époque). Geek pur et dur je touche presque à tout (jeux vidéos, jeux de plateau, jdr, jeux de figs, ciné,...)

Articles similaires