Critique VF : Batman Noël - Comics Prime

Dessin et encrage: Lee Bermejo
Scénario: Lee Bermejo
Couleur: Barbara Ciardo
Lettrage: Todd Klein

batman noelSollicitation : La nuit de Noël, Batman traque un petit malfrat à la solde de son pire ennemi. Cette course-poursuite va l’amener à rencontrer trois visions du passé, du présent et de l’avenir, et à s’interroger sur les tenants et aboutissants de sa croisade contre le crime.

Présentation :
Ouais, on sait. Noël, c’est fini jusqu’à l’année prochaine. Mais depuis quand on s’enquiquine avec les dates nous les francophones? Je me rappel distinctement avoir vu des épisodes spécial Noël de mes séries télé américaines préférées en plein mois d’août. Alors on arrête de s’énerver sur le calendrier ami lecteur et on se plonge dans la découverte d’une très jolie et atmosphérique aventure de l’homme chauve- souris.

La critique qui va suivre aurait pu s’intituler: « Batman a les boules! » Parce que Noël à Gotham, c’est pas très folichon. Essayez donc de vous détendre devant le feu ouvert quand Double-Face ou le Joker peuvent vous y pousser vivant la seconde d’après. Mais Noël à Gotham ça peut aussi être très beau. La preuve avec « Batman Noël » conté par l’excellent Lee Bermejo.

Le dessinateur du très populaire « Joker » ( scénarisé par Brian Azzarello) ou, actuellememt, de LA préquelle Watchmen la plus attendue ( Before Watchmen: Rorschach, aussi avec Brian Azzarello), fait pour une fois cavalier seul puisqu’il prend ici la double casquette de scénariste et dessinateur/ encreur.

L’histoire :
L’idée simple mais forte derrière Batman Noël c’est de raconter un réveillon de Noël dans la vie de Batman en juxtaposition avec la voix d’un narrateur mystère qui raconte le Noël de Scrooge de Charles Dickens ( A Christmas Carol). Et voilà que Batman, Catwoman, le Commissaire Gordon et tout les autres prennent une seconde dimension en jouant à la fois leur rôle habituel dans une histoire de Batman et le rôle d’un des personnages de ce classique de la littérature.

Qui est Scrooge?Qui est le fantôme du passé? Qui sont les fantômes du présent et du futur? Les réponses sont multiples car au fil du récit chaque personnage peut prendre plusieurs rôles. Et nous préférons vous laisser le plaisir de la découverte. Mais sachez tout de même que, tout comme l’histoire de Dickens, Batman Noël est une histoire de rédemption.

batnoel1

Mon avis :
Quand un dessinateur passe à l’écriture, il y a toujours un doute. Sera-t-il bon? Bonne nouvelle, Lee Bermejo fait partie de ces auteurs qui savent à la fois dessiner et articuler des mots. Plus qu’un simple illustrateur, Bermejo est un véritable « bédéaste » qui se révèle impeccable aussi bien dans la mise en scène (l’histoire s’ouvre sur un zoom sur gotham en 7 pages avec la caméra qui descend en piqué) que dans la mise en page et les atmosphères. Vous vous souvenez de Batman Le Défi, le second volet cinéma réalisé par Tim Burton ? Bermejo aussi et il s’en inspire fortement pour créer une sublime et gothique ville sous la neige.

batnoel2 oPour l’anecdote, lorsque Mike Mignola, qui se trouvait trop lent, prit la décision de faire appel à d’autres dessinateurs sur son Hellboy, Lee Bermejo fut son premier choix. Mais Bermejo perdra le job au profit de Duncan Fegredo. La raison? Son trop grand perfectionnisme ( et donc sa lenteur)!

À la lecture de Batman Noël on comprend facilement. Ce genre de pages ne se font pas en une journée comme la majeure partie des pages de comics traditionnelles. C’est du travail d’orfèvre.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer