Batman Eternal Tome 3 - Comics Prime

Avant-dernière partie d’une saga cataclysmique pour Batman! Celle-ci s’apparente plus à une course d’endurance, mais n’arriverait-elle pas déjà à bout de souffle avant d’entamer son acte final ?

Batman Eternal Tome 3
Scénario
 : Scott Snyder, James Tynion IV, Tim Seeley, Ray Fawkes, Kyle Higgins
Dessin : Javier Garron, Meghan Hetrick, Simon Coleby, Fernando Passarin, Jason Fabok, Andrea Mutti, Felix Ruiz
Éditeurs : Urban Comics (VF), DC Comics (VO)
Pagination : 296 pages
Sollicitation : Alors qu’Alfred a été kidnappé et que Catwoman monte peu à peu les échelons de la mafia, Batman se retrouve piégé par le cerveau derrière cette machination. Au plus fort de cette attaque, il voit ses repaires aux quatre coins de la ville vidés de leur arsenal! Contient: Batman Eternal#27-39


Un marathon d’un an

Batman Eternal est une maxi série s’étendant sur 52 numéros dont le but est de lier les différentes séries Batman actuelles. L’homme chapeautant tout ceci est bien évidemment Scott Snyder aidé de son sidekick James Tynion IV. Le reste est appliqué par des messieurs tels que Ray Fawkes, Kyle Higgins, Tim Seeley et j’en passe. Du côtés des crayons, on y retrouve Dustin Nguyen, Juan Jose Ryp, Andy Clarke et Jason Fabok le magnifique !
BATMAN_ETERNAL_T3-36

Tout n’est pas rose pour le protecteur de Gotham car Batman Eternal est la promesse de le voir au bord du gouffre (ce n’est pas déjà arrivé ça?), de réduire la ville à feu et à sang à cause d’une furieuse guerre de gangs. De mettre le plus fidèle des alliés derrière les verrous suite à une fameuse bavure. Bref tout un programme.

Batman: Silence 2

Mais qui est derrière ce plan aussi machiavélique (déjà vu) ? Bonne question, car depuis le début Snyder et ses sbires s’amusent à nous offrir le responsable idéal à chaque tome pour ensuite nous indiquer du contraire en fin de volume. Un vrai sournois ce Snyder mais, qui a une fâcheuse tendance à tirer sur la corde…

BATMAN_ETERNAL_T3-176

Autant le premier volume se laissait dévorer du début à la fin grâce à un habile mise en place des différents acteurs, le deuxième se contentait de développer l’intrigue principale et les multiples affaires annexes tout en faisant surgir Silence comme le cerveau de toute cette fumante machination. Pas de chance, car ce troisième tome nous ramène méchamment à la triste réalité concernant les intrigues à tiroirs multiples ! Celles qui rendraient jaloux plus d’un fabricant de meubles suédois.

BATMAN_ETERNAL_T3-108

Car ici, Batman Eternal se casse méchamment la gueule, le rythme en prend un sacré coup dans l’aile et certains subplots se finissent en eaux de boudins (Batwing et Jim Corrigan sentiront mon regard inquisiteur) tandis que d’autres en deviennent totalement inintéressants, tel que l’affaire du nano virus par exemple. La culpabilité et le mobile du Commissaire Bard sont à la limite du ridicule. Et quand on voit l’utilisation grossière de certaines ficelles narratives cela en devient prévisible à des kilomètres.

Du positif !

Mais tout n’est pas à jeter, la relation entre Batman et la fille d’Alfred est intéressante et apporte un petit vent de fraîcheur. Silence est toujours badass malgré une utilisation bien crétine. Mention Très Bien pour le numéro rythmé à 200 à l’heure où Bard décide d’utiliser la batmobile contre la chauve-souris. Quelques bonnes idées sont intégrées comme les différents repaires détourner de façon criminelle. Dommage que tout ceci reste quand même bien maigre.

BATMAN_ETERNAL_T3-133

Du côté graphique, les artistes font le job sans pour autant que ça se transforme en un festival pour les yeux. Jason Fabok reste au dessus du lot et on pourrait se demander quand ce mec arrivera à faire une mauvaise planche un jour ? Les artistes s’enchaînent rapidement et on a un peu du mal à s’habituer aux styles de certains. Les effets secondaires d’une série qui regroupe autant de dessinateurs que Batman à d’ennemis.

Snyder et Batman s’essouflent

Grosse déception pour ce troisième acte qui se lit avec le mode pilotage automatique enclenché. La seule réflexion qu’on aura est “quel vilain n’ai je pas encore vu dans les pages et qui pourrait être derrière tout ça?”. Batman Eternal commence sérieusement à tourner en rond et la venue d’une conclusion se fait attendre comme une délivrance. J’espère sincèrement que mon jugement sera revu à la hausse pour le dernier chapitre.

Prions pour que Snyder nous offre un climax digne de ce nom; mais quand on connaît le bougre sur ses fins de série ça fait froid dans le dos et on espère de ne pas avoir droit à un énième pétard mouillé …

 

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer