BAD ASS : Jack goes to Hell - Comics Prime

Aujourd’hui, nous allons parler de Bad Ass alors mettez votre plus beau smoking car nous partons pour des vacances en compagnie de notre guide Jack.

Fiche Technique :
Scénarios : Hanna Herik
Dessins : Redec
Éditeur : Delcourt comics
Date de sortie: 27/12/2017
Pagination : 96 pages.
Sollicitation : Jack Parks est mort, abattu dans une ruelle de San Francisco. En guise de lumière au bout du tunnel, ce sont des mains décharnées qui viennent le chercher et l’entraînent jusqu’aux tréfonds de l’enfer. Là, dans la salle d’attente des services administratifs infernaux, il attend son châtiment. Mais après avoir été informé des festivités à venir, Jack décide de ne pas traîner dans le coin et s’échappe dans l’immensité du désert infernal…

 

 

Highway to Hell

On se situe au niveau chronologie entre le tome 3 et 4 où Jack tombe dans le piège de la Poisse. La chance de Jack étant annulée par le pouvoir de l’ogresse, celui-ci va mourir seul dans une ruelle. Ce qui nous amène à ce début de tome où le personnage va entreprendre sa traversée vers l’au-delà. Arrivé sur place, aucun ange, ni diable, mais la salle d’attente de la mutuelle du coin avec le bon distributeur de tickets des familles. L’attente va être longue et pénible ….. mais notre super vilain ne l’entend pas de cette oreille et force les sécurités de l’enfer pour échapper à son jugement. Son objectif, trouver la sortie ….

Dites c’est pas fini ? … oui mais je rajoute vite quelque chose.

Dans l’ensemble, le comic est plutôt bon. Retrouver Jack dans de nouvelles aventures est sympathique et on a vraiment beaucoup de plaisir à le suivre dans sa traversée des enfers. Cependant, à la fin de la lecture, il reste un goût de trop peu dans la bouche. Parce qu’on sait, en refermant le livre, qu’il n’y a plus de futur possible. L’histoire principale étant clôturée sur une fin fermée, il serait totalement impossible au scénariste de poursuivre celle-ci avec un scénario crédible.

Le scénario en lui-même n’est pas mal, mais il ne casse pas trois pattes à un canard. Je reste admiratif face à ce condensé de pop culture, où  les clins d’œil aux références variées (Mad Max fury road, beetlejuice, etc.) sont présentés aux lecteurs avec subtilité. L’ensemble restant agréable à lire et bien écrit.

Le dessin, quant à lui, est aussi beau que la série originale. Il est maîtrisé, dynamique et de qualité équivalente entre chaque planche. Le côté cartooney colle parfaitement à cet univers.

Reste à savoir si la sauce continuera à prendre dans le futur, si l’ennui ne risque pas de s’installer. Comme dit plus haut, la série étant terminée, quel intérêt y aurait-il à sortir des Spin-off en abondance ? Surtout que la série ne s’étalant que sur quatre tomes, il n’y aurait pas de matière suffisante pour réaliser de nombreux Spin-Off, sauf si les parutions s’étalent dans le temps. Mais force est de constater qu’une futur sortie est programmée, racontant une aventure en tandem entre Jack et la violoniste. En espérant, que l’aventure sera aussi bonne que celle de la virée en enfer.

 

BAD ASS : Jack goes to Hell
Il faudra voir dans l'avenir comment évolue la franchise. Le comic reste en lui même une bonne lecture.
Scénarios
Dessins
Ce qu'on a aimé
  • Le côté dynamique de l'histoire et du dessin
  • Les références pop culture
  • Jack is back
Ce qu'on a moins aimé
  • Un goût de trop peu
  • Il est possible que le concept s'essoufle dans le futur.
3.8Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer