All-New X-Men Tome 4: La Bataille de l'Atome - Comics Prime

Avec à l’heure actuelle 3 équipes de X-Men se côtoyant, le groupe mené par Cyclope, celui mené par Wolverine et celui venant du passé, il y avait déjà de quoi être perdu. Comme pour nous prouver qu’on peut toujours faire mieux et, accessoirement, pour fêter leur 50 ans d’existence, voici qu’un premier groupe de X-Men venu du futur vient se joindre à la partie, puis un second. Et nous voilà avec cinq groupes de X-Men, prêts à en découdre, le temps est venu pour la Bataille de l’Atome !

coverxmen4Fiche Technique :
Scénario : Brian M. Bendis, Jason Aaron, Brian Wood
Dessin :
Frank Cho, Stuart Immonen, Chris Bachalo, David Lopez, Giuseppe Camuncoli
Editeur VF:
Panini Comics
Editeur VO:
Marvel
Date de sortie: 
16 septembre 2015
Pagination:
248 pages
Sollicitation: 
L’arrivée des premiers X-Men dans le présent représente un danger pour l’ensemble du continuum espace-temps ! Des X-Men venus du futur vont alors les forcer à repartir à leur époque. Les jeunes Cyclope et Marvel Girl prennent la fuite tandis qu’un mystérieux ennemi décide d’attaquer l’École d’Enseignement Supérieur Jean Grey. (Contient les épisodes US X-Men: Battle of the Atom (vol. 1) #1-2; All-New X-Men (vol. 1) 16-17; X-Men (vol. 4) #5-6; Uncanny X-Men (vol. 3) #12-13; Wolverine and the X-Men (vol. 1) #36-37)


 

axmen1

United we stand

Pas forcément évident de situer le récit si on se base uniquement sur All-New X-Men et pour cause, nous sommes en présence d’un crossover réunissant les différentes licences parlant des mutants qui sont réunis dans ce tome 4, pour des facilités éditoriales (All-New X-Men, Uncanny X-Men, X-Men, Wolverine et les X-Men). Alors que les Cinq X-Men Originaux ont décidé qu’ils avaient encore des choses à faire et de ne pas rentrer à leur époque, une nouvelle équipe venant du futur arrive, composée de Xorn, Charles Xavier II, le Fauve, Raze Darkholme, Molly Hayes, Ice Thing et Deadpool. Ils veulent prévenir la fin des temps en renvoyant les Cinq Originaux dans leur époque, seulement la Jeune Jean Grey trouve tout cela suspect et s’enfuit avec le Jeune Cyclope. Ils finiront tous deux par tomber nez à nez avec l’équipe des Uncanny X-Men qui les prendront sous leur aile. On reprend notre souffle et on continue, nous retrouvons alors le Jeune Iceberg et le Jeune Fauve qui avaient été laissé à l’abris et qui rencontrent Magik qui va les emmener dans le futur où ils vont rencontrer une autre équipe, composée cette fois-ci de Colossus, Jubilée, Phénix, Iceberg, Wiccan, Kymera et Shogo. Tout ce petit monde va interagir et nous offrir un récit riche en rebondissement, grâce à Brian M. Bendis.

axmen3

Divided we fall

Bendis qui est le scénariste des arcs X-Men de la gamme Marvel Now nous offre un récit anniversaire pour les 50 ans de la franchise et qui se veut être un rappel de ce qui a fait leur succès : mutants, voyage dans le temps et futur apocalyptique (ou dystopique mais placer Apocalypse ici était fort tentant) Fort ingénieux de sa part, il fait revenir des personnages mis au second plan ou décédés, Charles Xavier par exemple ou Colossus. La force de ce récit est sa facilité de lecture, malgré le nombre de personnages présents et le nombre d’évènements. Sur ce point, Bendis a effectué un travail remarquable. Mais au final, cela empêche l’histoire de réellement avoir un impact sur l’univers et seules les conséquences liées à la Bataille de l’Atome resteront dans les mémoires. On se retrouve en présence d’un récit popcorn, on aurait pu espérer un peu plus. Et même si on ne s’ennuie pas durant tout le long du récit, ça reste creux et c’est dommage. Par moment, Bendis reçoit l’aide de Jason Aaron et Brian Wood pour scénariser ce crossover. Ils s’en sortent honorablement, sans pour autant briller, mais la tâche n’était pas évidente. Ils se contenteront d’imiter le style de Bendis tant bien que mal pour un résultat satisfaisant.

axmen4

Royal Rumble

Au niveau du dessin, ils ont été nombreux à se succéder mais leurs noms sont connus de ceux qui suivent la gamme Marvel Now. C’est Frank Cho qui ouvre le bal et le fait sans concession par rapport à son style, avec des femmes sexualisées à outrance. Un peu plus de subtilité dans le dessin de certains personnages aurait été le bienvenu, la Jeune Jean Grey par exemple. Mais le tout reste agréable à l’œil. Il est suivi par Stuart Immonen qui, même s’il est semblable dans la forme à Frank Cho, semble être LE dessinateur de ce tome. Ces dessins sont magnifiques et rendent hommage à nos héros. Vient le tour de Chris Bachalo qui ne s’en sort pas trop mal, mais tranche avec les deux autres artistes précédents. Alors que jusque-là on voulait nous mettre en face d’un récit aux allures réalistes matures, on se retrouve avec un style beaucoup plus cartoon. Ceci étant, des deux dessinateurs travaillant sur Uncanny X-Men, il était le mieux placé pour prendre en charge cette partie du récit. Un choix logique donc, mais Chris Bachalo peine à nous donner un résultat à la hauteur de son talent. Et ce n’est pas fini, nous avons aussi David Lopez qui lui nous offre des dessins chargés en émotion, toujours dans la même ligne que Cho et Immonen. Il n’a pas à rougir de son travail. Et on termine par Giuseppe Camuncoli qui semble avoir dû se dépêcher et son travail s’en ressent. Certaines scènes manquent clairement de détails, d’autres non, laissant une impression mitigée. Globalement, ce tome est donc une réussite visuelle, ce malgré les nombreux artistes s’étant succédé.

axmen2

Days of future past ?

Au final on ne peut pas dire qu’on s’est ennuyé à la lecture du livre, en grande partie grâce à Bendis. Lui qui nous montre ici son amour pour la franchise en livrant un scénario hommage : voyage dans le temps, présence de Charles Xavier, du Phénix, de Xorn, … Et tout en parvenant à glisser de multiples références, le récit reste fluide et facile à suivre même pour un néophyte. Ce qui en fait une force et une faiblesse, puisqu’à la fin de la lecture on se rend compte que cet évènement ne marquera pas les esprits pour ce qu’il est. L’emballage est splendide, le contenu moins, une preuve que la perfection n’est pas de ce monde. Il n’en reste pas moins que ce tome pose des bases pour le futur de la licence en apportant son lot de changements à venir, ce qui est appréciable et donne envie de voir la suite. La composition des équipes va changer, logique, la question étant de savoir si ce sera pour le meilleur ou pour le pire ? En attendant d’avoir la réponse, on pourra relire avec plaisir ce livre.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer