A.D After Death, c'est étrange. - Comics Prime

Entre Prédestination et Matrix, un roman graphique incroyable signé par des références en la matière. Urban Comics nous gratifie une fois de plus d’une œuvre hors du commun.

Scénario : Snyder Scott
Dessins : Lemire Jeff.
Éditeur : Urban Comics
Date de sortie: 23 Mars 2018.
Pagination : 264 pages.
Sollicitation :  Et s’il existait désormais un remède contre la mort ? Des années après avoir découvert un traitement génétique capable d’offrir l’immortalité à une poignée d’élus, un homme commence à remettre en question la nouvelle société qui a émergé de la destruction totale il y a plusieurs cycle de cela. Une quête existentielle qui l’amènera à questionner notre rapport à la mort mais également à ce qui constitue l’identité propre à chaque individu.

 

 

Impossible à décrire

Les résumés et les introductions que l’on trouve sur internet vous racontent pour la plupart que, dans un monde futuriste, la société a trouvé un remède contre la mort. Au sein de cette nouvelle société, un homme questionne le fonctionnement et les nouvelles valeurs mises en place. Mais ces quelques lignes ne suffisent pas à décrire la complexité de A.D After Death qui part réellement dans un nombre incalculable de directions, de pistes et de questionnements. Si nous devions réellement résumer l’histoire, il faudrait également parler d’un virus/bactérie mortelle qui détruit tout sur son passage, de destruction de la planète, de couleurs étranges, de jeux de pouvoirs de rébellion et d’amour, de mémoires effacées tous les 50 ans. Mais encore là, nous serions loin du compte. Alors que dire de cette parution Urban Comics ?

 

Le dessin, ça dit quoi ?

Le dessin, ça dit whow, ça dit spectaculaire, ça dit que ça change !

Derrière les pinceaux, Jeff Lemire, ayant énormément travaillé sur des DC (Green Arrow, Superman, Animal Man, …) mais là où tout son potentiel s’exprime réellement, c’est lors d’œuvres moins classiques, comme avec Sweet Tooth ou encore Royal City sorti il y a quelques mois et où il gère dessin ET scénario. Dans ce dernier ouvrage, on découvre un travail entre aquarelle et croquis. Un trait réellement artistique qui met le texte (très imposant) en valeur. De plus, lors de certains passages narratifs, Lemire agrémente les pages d’illustrations, de coupures de journaux, d’éléments de souvenirs abstraits, … Un dessin loin de n’être que du remplissage mais jouant un rôle crucial dans la compréhension de l’histoire.

Chaque planche est à elle seule un spectacle visuel méritant presque d’être mis sous cadre tant cela ressemble plus à de la peinture qu’à de la B.D. On sent que Jeff ne se refuse rien au niveau esthétique et qu’il est libre de toute excentricité, quitte à en devenir parfois violent par la froideur et la dureté de ses traits.

 

De bien belles pages

En effet, la mise en page est également remarquable. Les feuilles sont jaunies, marquées de traces du temps, taches de café, écornées, raturées, … un texte dans un style machine à écrire et une alternance dessin et écrit judicieusement mise en forme. A ne pas en discuter, l’objet est beau. 264 pages d’une qualité esthétique sans reproche donnant la réelle impression de naviguer dans le journal intime d’un homme ayant vécu d’innombrables vies. Cette mise en page donne également l’impression de naviguer dans les souvenirs et dans l’intimité du rédacteur du journal. Une véritable immersion addictive s’opère et ne nous lâche pas. Ou presque pas…

Texte à moitié justifié !

Niveau scénario, c’est Scott Snyder, principalement connu pour son travail sur Batman et ayant déjà collaboré avec Lemire sur Swamp Thing. Lui aussi semble avoir pris toute l’ampleur de sa liberté d’écriture sur ce roman graphique. Il nous offre une histoire où le temps n’a plus de repères et le spectateur non plus. On subit un constant changement de time line et il est parfois compliqué de suivre. Mais le lecteur arrivera à s’y faire. Cette complexité nous permet de mieux ressentir l’impuissance que subit le héros, perdu dans la recherche de ses souvenirs. Sur cet aspect, un point pour Scott qui réussit son coup sans l’ombre d’un doute. Cependant le texte est parfois trop lourd et redondant sans apporter de valeur à l’histoire. Là où les multiples dessins au cœur du texte sont une plus-value, le texte se sabote lui-même en s’engluant dans des détails et des redits sans intérêt.

 

Monsieur, j’ai rien compris

Malgré les grandes qualités d’A.D After Death, on se pose la question de savoir où tente d’en venir le récit, on s’accroche, on commence enfin à déceler la réponse à une part du mystère (comme le personnage principal), pour enfin comprendre que l’on a rien compris. Que nous avons été manipulés tout au long des pages et que même si certains indices semés tels les miettes du petit poucet nous laissaient apercevoir la résolution de l’histoire, il n’en est rien.

Sans pour autant vous spoiler la fin, le récit se termine de façon abrupte et sèche, comme si on vous retirait la satisfaction d’avoir compris le dénouement. Si vous avez vu le très étrange « Prédestination » avec Ethan Hawke, vous naviguerez dans les mêmes eaux et au final, difficile de savoir si vous avez perdu votre temps ou si vous avez lu/vu un chef-d’œuvre. Un seul moyen pour le savoir, vous y attaquer sans tarder. Mais quoi qu’il en soit, cette œuvre (sans peser mes mots) est un ovni absolument remarquable dans le paysage B.D et Comics qui ne manquera pas de marquer les esprits.

A.D After Death, c'est étrange.
Amateurs de BD classiques, fuyez. Les autres, entrez dans l'esprit compliqué d'une histoire tout autant créative.
L'illustration
La mise en page
La complexité
On aime
  • L'illustration
  • Les couleurs
  • La mise en page créative
On aime moins
  • La complexité
  • L'écriture redondante
3.9Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer