Le Best of de la semaine #57 - Comics Prime

Le Best of de la semaine est une rubrique qui paraît de façon hebdomadaire. Vous y trouverez les coups de coeur de nos rédacteurs en Comics VF, VO, Mangas, BD, Jeux vidéo, Cinéma…

0515ffb3702007dd72422703d529881fYann
L’arrivée de l’Oculus Rift et de la Réalité Virtuelle (VR) en général.
Si je doute encore de la réussite auprès du grand public de cette technologie (prix, motion sickness, …) le Gamer en moi rêve des possibilités qu’ouvrent cette technologie. Car oui elle me passionne autant qu’elle me fait peur, car pour l’avoir déjà essayé, si l’immersion est sans pareille, l’isolement l’est également. Vous vous retrouvez dans une pièce où vous êtes coupé de la vue et souvent également de l’ouïe (bah oui pourquoi ne pas jouer au casque ?) afin de profiter de votre jeu VR, ce qui peut, de facto, faire perdre la notion du temps ainsi plongé dans cette expérience,ou pire que tout, t’empêcher de t’hydrater car tu ne sais pas où est ta bouteille de coca du coup. Or donc Oculus Rift, porte étendard de cette technologie, a tiré la première salve en annonçant que le produit fini coûterait la bagatelle de 600$ et malheureusement pour nous 700€. Rajoutez à cela que vous ne ferez pas tourner votre joujou sur n’importe quelle “config” de PC, vous pouvez en arriver à une note plutôt salée.
Et ton coup de coeur dans tout ça me direz vous ? Et bien c’est très simple, les promesses d’immersion dans les simulations spatiales (Elite: Dangerous, Star citizen et mon pti chouchou : Eve Valkyrie) justifient à elles seules la dure réflexion quant au passage à cette technologie. Et comme une vidéo vaut 1000 caractères dans un Best of, voici une vidéo de VR dans Eve Valkyrie (à mettre en 720p60FPS).

1016913-tool-recreates-south-park-oculus-rift


667cc93a27e904cc21fd2cf5bbfc3f31Banshee
Les soldes de Janvier sur le PSN
Des bonnes affaires pour commencer l’année, ça fait du bien ! On peut donc trouver lestrès bons « Walking Dead » et « The Wolf Among Us » de Telltale Games à moins de 7 € (au lieu de 19.99 €).

Les gros jeux sont aussi présents avec Injustice, Far Cry 4, …

Et si comme moi tu possèdes une PS Vita et que tu te sens aussi abandonné que les femmes à Angoulême, c’est le moment de craquer ! Duke Nukem Megaton Edition (intégrale), Hotline Miami 1 et 2, Titans Souls, tous les meilleurs jeux que tu peux donner à manger à ta console orpheline sont présent ! Let’s play !

soldes-playstation-store_09026C012E00825475


1ddc504e33e250b5bcd1f387d045455eRevan
La suite de la suite de la …
Mon coup de cœur ?
Les annonces de nouveaux films pour Star Wars, Indiana Jones, Mad Max, … Mon coup de gueule ? Les annonces de nouveaux films pour Star Wars, Indiana Jones, Mad Max, … Je suis fan de l’univers de la Guerre des Etoiles. Alors, quand j’ai appris que Disney allait produire de nouveaux films, j’étais… perplexe… Mais bon, je dois bien avouer que la campagne pub-marketing m’a fait « croire » en cette nouvelle trilogie. Si le film n’a pas répondu à mes attentes, loin de là, il a eu l’effet que je pouvais craindre sur d’autres productions : la création de nouvelles suites à d’autres films ayant connu leurs heures de gloire dans le passé. Le souci ? C’est que l’argent investi dans ces suites pourrait être injecté dans de nouvelles œuvres originales (comme l’ont été Star Wars, Indiana Jones,… en leurs temps). Le succès qu’engrangent certaines réalisations en se reposant uniquement (ou presque) sur leurs noms est indéniable ! Combien de personnes sont allées voir Star Wars 7 uniquement parce que c’était « Star Wars » ? Beaucoup. Mais avec cette conception du « faire plus de fric le plus facilement possible », on va laisser beaucoup d’imagination, d’originalité et de renouveau au placard et prendre le risque de dénaturer de grandes sagas…

star-wars-force-awakens-han-solo-chewbacca


Sir Didymus
Deadwood, le film
Si vous ne connaissez pas Deadwood, il n’est pas trop tard pour bien faire. Il s’agit d’une série se déroulant dans les années 1870, la fin du Far West américain. Du western donc, mais sale et réaliste, loin de la période western spaghetti qui est chère à mon cœur également. Nous suivons pendant 3 saisons les aventures des habitants de la petite ville de Deadwood et ça vaut son pesant d’or, de lingots d’or même. L’histoire est une fiction mais met en place énormément de figures historiques de l’époque, dont certaines m’étaient proprement inconnues mais que j’ai apprécié voir à l’écran. Revenons à ce qui nous intéresse c’est désormais officiel, la série va pouvoir se conclure grâce à la mise en place d’un film. Ça n’est certes pas pour tout de suite, mais qu’est-ce que ça va être bon de revoir tout ce petit monde ! Yiiha !

deadwood



6b06c090701584f5898fbf406291a8c2Irokee

Le dernier bébé de Tarantino est un savant mélange entre Reservoir Dog et Django Unchained, c’est vrai que ça parle beaucoup et qu’on peut regretter certaine longueur dans le scénario, mais on passe vraiment un bon moment et on ne voit pas passer les 2h30 du film. De plus la prestation de Samuel L Jackson (magistrale) ne fait que renforcer ces quelques lignes pour un film qui en mériterait  beaucoup plus…

hateful-eight-tv-spot


366220ce666f9296b61687743fba9e61Alexis
Groom
Carnet rose ouvert chez Dupuis depuis ce jeudi 7 janvier (date forcément emblématique pour une douleur encore à vif) et la parution d’une nouvelle revue qui risque de faire parler d’elle: Groom. Petit cousin de Spirou calotté et culotté, avec des ambitions bien placées, ce magazine pour le moment semestriel pèse cent pages et quasiment autant d’actualités résumées par de grands auteurs (qu’ils soient labellisés Dupuis ou pas: Munuera, Zidrou, Cauuet, Lupano, Arthur De Pins, Ducoudray, Feroumont, Franck…) à destination de n’importe quel lecteur mais surtout des jeunes adolescents. Un dossier pédagogique a même été créé pour les écoles autour de ce premier numéro. Groom, ce n’est rien de moins qu’un nouveau pas dans un monde de la BD qui n’a cessé de se rapprocher du réel, de l’observer, de voir ce qu’il pouvait lui apporter. Comme si, au fil du temps, elle avait pris conscience que les héros d’hier – qu’ils soient Spirou, Tintin ou tous les autres – pouvaient très bien s’incarner dans notre quotidien, dans un train, dans notre voisinage, partout. Quand elle a pris possession du monde, la bande dessinée a ouvert la porte de tous les possibles. Et ce dans tous les formats: du gag éloigné (toutes les séries qui cartonnent mettant en scène des professions, des pompiers aux geeks) aux histoires aux long cours, des autobiographie en passant par les reportages à la loupe ou par la force du recul, sans oublier non plus les essais et toutes les autres variantes. Groom est dans cette lignée du réel, pile au bon moment et avec un potentiel énorme, bien au-delà des 100 premières pages.Et si après ça, vous n’êtes pas intéressé à l’actualité, on ne peut plus rien faire pour vous.

groom01-1-1

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer